Formation d’enseignants à la méditation du calme mental

 

1 - Contexte pouvant mener à se former

2 - Conditions d’admission

3 - Programme

4 - Modalités d’inscription et coût de la formation 

 

 

1 - Contexte pouvant mener à se former :

 

Il est aujourd’hui important de diffuser cette pratique correctement, pour les bienfaits qu’elle peut procurer dans un monde où l’esprit s’éparpille et perd son discernement.

Nous verrons ensemble le cadre dans lequel vous envisagez d’enseigner, sachant qu’il est parfois nécessaire de s’adapter aux personnes auxquelles on s’adresse. Cela vaut pour la forme comme pour le fond. La technique amenant au calme mental est immuable, seule la manière d’enseigner peut varier en fonction des publics.

En général, vous pourriez vouloir l’enseigner dans différents contextes : professionnels (en petits groupe, en complément d’un accompagnement thérapeutique…) ou privé (cercle restreint).

Au-delà de ce souhait de transmettre, il est intéressant de constater qu’enseigner est une excellente école pour affiner sa propre compréhension, guidance et expérience. Aussi vous pourriez envisager de faire cette formation simplement pour approfondir votre pratique.

 

 

2 - Conditions d’admission :

 

La condition première est une pratique de méditation avérée. Cette formation complémentaire permettra de vous rendre compte si vous êtes par ailleurs en mesure de guider les autres, ce qui requière des qualités particulières.

Si je ne vous connais pas, je souhaite que nous ayons un entretien au préalable, afin d’évaluer si cette formation est pertinente pour vous ou non.

 

Le niveau de guidance auquel vous prétendez dépend surtout de votre expérience et non de la compréhension intellectuelle obtenue par différents moyens. Il est important de ne pas confondre ces deux pôles de la méditation.

Les compétences pour enseigner ne dépendent pas tant du nombre d’années passées à méditer, mais bien de qui vous avez reçu l’enseignement lors de votre apprentissage, du type de méditation que vous faites (beaucoup n’en sont pas, sont trop superficielles ou sont mélangées à autre chose…) et du degré d’expérience que vous en avez retiré.

Nous verrons cela ensemble, dans votre propre intérêt et celui des personnes que vous vous destinez à instruire.

 

3 - Programme :

 

Je m’appuie dans ce programme sur la transmission que j’ai reçue en retraite dans le cadre du bouddhisme tibétain, guidée par un maître éveillé : Guendune Rinpoché. Elle est intemporelle, au-delà des croyances, et tout à fait adaptée à l’esprit occidental.

Il est important que cet apprentissage se fasse en présentiel. En effet, ce qui émane de la personne qui guide intervient grandement dans le résultat. Le lieu de formation dépendra donc du lieu de résidence des intéressés ; je le déterminerai avec vous.

Deux journées de 6h seront consacrées au programme, suffisamment espacées pour que vous puissiez appliquer ce qui a été vu. Dans l’intervalle, je pourrai répondre à vos questions si besoin. Mais nous les reprendrons lors du second jour pour que chacun en profite.

 

Nous verrons lors de ces 2 jours :

 

  • Etablir une base de compréhension commune : à propos de ce qu’est le calme mental et de ce qu’il n’est pas, et donc parcourir certains travers d’enseignements qui ne permettent pas d’atteindre ce résultat (la pertinence des mots utilisés par ex.).

  • L’influence de l’enseignant sur les personnes guidées : sa posture physique, son assurance, le rythme auquel il donne les instructions, mais aussi l’impact de la clarté et du ton de votre voix, son incarnation de la pratique (langage non verbal), sa qualité d’écoute lors des échanges, sa connaissance du chemin pour encadrer les pratiquants, la présence ou non de jugements envers les participants et leurs questions, sa capacité à ne pas laisser les discussions déborder du sujet et à ramener sur la question de départ, sa capacité à distinguer les témoignages et les questions qui émanent du mental et non de l’expérience, sa capacité à répondre aux questions, et surtout, à relever dans une question les sous-questions que le pratiquant énoncent sans le savoir, mais qui requièrent de l’attention, parfois en priorité, etc.

  • Les risques de déviance : injonctions thérapeutiques, inductions menant à réfléchir ou à visualiser (l’opposé du lâcher-prise), recherche de détente excessive (relaxation)…

 

Lors des séances, nous alternerons guidances et partages pour appréhender l’effet que produit votre guidance. Ainsi nous approfondirons notre compréhension de la pratique, en explorant la justesse ou les erreurs commises pendant les guidances. Une grande richesse nait de la confrontation des ressentis, il est essentiel de prendre du temps pour cela. Considérez ce temps d’apprentissage comme une opportunité d’entrer profondément dans la pratique, pour votre propre bienfait mais aussi celui des autres.

 

Des apartés permettront si besoin de bien différencier la méditation de la pleine conscience, mais le sujet principal restera la méditation ! Et ici, pas de « méditation de pleine conscience » !

 

Aucun diplôme n’est évidemment délivré à la fin... Je pourrai en revanche vous faire une attestation de suivi, qui ne garantira aucun « niveau » en méditation et ne vaut pas aval de ma part quant à votre capacité à enseigner, cela restant de votre initiative. C’est un contrat de confiance qui nous relie, et non le cadre d’une école.

Une facture vous sera faite, si besoin.

 

Un suivi individuel complémentaire pourra s’en suivre, dans les conditions indiquées sur le site, si vous en ressentez le besoin après avoir commencé à guider des séances une fois sorti de ce cadre d’apprentissage.

 

4 - Modalités d’inscription et coût de la formation :

 

Je commence une formation à partir de 4 personnes.

 

Les sessions ne sont pas programmées à l’avance, tout dépend de la demande. Vous pouvez postuler par mail, et lorsque le groupe est constitué, je vous recontacte pour planifier la première journée.

Le coût global est de 180€. Cela inclue la possibilité d’un entretien individuel téléphonique après la formation (en dehors de l’accompagnement individuel possible que je propose sur mon site), pour voir ensemble les questions nées de vos guidances (les vôtres ou celles que l’on vous a posées).